Rome : exposition consacrée à Néron en 2011

Puisqu’aujourd’hui nous nous rappelons du déclenchement du grand incendie qui ravagea une partie de l’Vrbs en 64 ap. J.-C., il me paraissait opportun de revenir sur une belle exposition qui avait été consacrée à l’empereur Néron en 2011 à Rome.

Exposition : « Nerone » du 12 avril au 18 septembre 2011

Rome : Colisée, Forum, Palatin

Cette magnifique exposition ne présentait pas moins de 200 pièces exceptionnelles (sculptures, fresques, inscriptions…), mais aussi des vidéos et des reconstitutions en 3D. L’exposition avait pour l’occasion investi des lieux touristiques en plein cœur de la cité.

  • Colisée 

L’histoire du gigantesque incendie de 64 était abordée au Colisée, ainsi que la construction de la Domus Aurea après l’incendie. La Domus Aurea construite par Néron tient effectivement une bonne place dans l’exposition. Par exemple, des reconstructions virtuelles en 3D permettaient de mieux s’imaginer la magnificence de palais impérial.

Domus Aurea
Domus Aurea

Détruite après la disgrâce de Néron, il nous en reste que très peu d’éléments. Cependant les fouilles archéologiques ont permis de découvrir de nombreux éléments architecturaux (comme des chapiteaux exposés ici) ou des sculptures. Cette muse assise provient certainement de la Domus Aurea, dans l’aire du nymphée d’Ulysse et de Polyphème.

Statue de muse assise (Rome) © Roma Aeterna
Statue de muse assise (Rome)
© Roma Aeterna

L’exposition s’intéresse aussi aux manifestations du luxe en Campanie à l’époque néronienne. Deux fresques représentant des dioscures étaient présentées au public. Elles ont été retrouvées à Pompéi, dans la maison dite des dioscures (62-79 ap. J.-C.) et bien évidemment conservées au Musée archéologique de Naples. C’est également le cas d’une autre fresque de la maison des quadriges qui représente une course de chars.

Fresque représentant un dioscure (Pompéi) © Roma Aeterna
Fresque représentant un dioscure (Pompéi)
© Roma Aeterna
Fresque représentant un dioscure (Pompéi) © Roma Aeterna
Fresque représentant un dioscure (Pompéi)
© Roma Aeterna
Fresque représentant une cours de chars (Pompéi) © Roma Aeterna
Fresque représentant une course de chars (Pompéi)
© Roma Aeterna

Le luxe de la villa de Poppée à Oplontis apparaît aussi à travers la présentation de plusieurs sculptures prêtées par le Musée archéologique de Naples. La première statue d’éphèbe (1, 60 m) en marbre ornait la natatio de la propriété de l’impératrice. La statuette de Vénus (52, 5 cm) sortant du bain a encore des traces de polychromie.

Statue d'éphèbe (Oplontis) © Roma Aeterna
Statue d’éphèbe (Oplontis)
© Roma Aeterna
Statuette de Vénus © Roma Aeterna
Statuette de Vénus (Oplontis)
© Roma Aeterna
Cratère néoattique (Oplontis) © Roma Aeterna
Cratère néoattique (Oplontis)
© Roma Aeterna
  • Forum

La Curie avait été investie pour mettre en valeur une très belle série de portraits de membres de la famille impériale et de belles sculptures.

Bustes de la famille impériale exposés dans la Curie lors de l'exposition consacrée à Néron. © Roma Aeterna
Bustes de la famille impériale exposés dans la Curie lors de l’exposition consacrée à Néron.
© Roma Aeterna

A gauche, il s’agirait d’un portrait de Messaline, une des épouses de l’empereur Claude (41-48 ap. J.-C.). Ce portrait en marbre mesure un peu plus de 30 cm et il est conservé au musée de Dresde.

Néron © Roma Aeterna
Néron
© Roma Aeterna
Claudia Octavia ? © Roma Aeterna
Agrippine la Jeune
© Roma Aeterna
Agrippine la Jeune © Roma Aeterna
Agrippine la Jeune
© Roma Aeterna

Cette statue (1, 81 m) représente la mère de Néron, Agrippine. Elle a été retrouvée à Herculanum (conservée au Musée archéologique de Naples). Agrippine a été la dernière épouse de l’empereur Claude et il y a fort lieu de penser que cette statue a en fait été retravaillée. En effet, elle aurait pu initialement représenter l’impératrice Messaline qui avait été condamnée à mort et qui avait subi la damnatio memoriae. Un des intérêts de cette exposition est également de s’intéresser à la réception de la figure néronienne. Dans la Curia Iulia, l’exposition abordait la « légende noire de Néron » dans la peinture, grâce à plusieurs tableaux. Celui présenté ci-dessous est assez méconnu, puisqu’il a été mis à disposition par une collection privée pour le temps de l’exposition.

Jan Styka, Nerone a Baia. © Roma Aeterna
Jan Styka, Nerone a Baia.
© Roma Aeterna

Toujours dans le volet « réception et postérité de Néron », le temple de Romulus sur le Forum accueillait des extraits vidéos issus des plus célèbres péplums avec Néron, dont le fameux Quo vadis ? Le rôle de Néron y est interprété par Peter Ustinov.

  • Palatin 
    Il s’agit d’un panneau en opus sectile, conservé au musée du Palatin. © Roma Aeterna
    Cette partie de pavement en marbre appartient à la Domus Transitoria.
    © Roma Aeterna

    Cette partie de pavement en marbre appartient à la Domus Transitoria. © Roma Aeterna
    Cette partie de pavement en marbre appartient à la Domus Transitoria.
    © Roma Aeterna

Les deux photographies ci-dessus sont des panneaux en opus sectile qui sont conservés au musée du Palatin. Ces pavements ornaient les sols de la Domus transitoria qui était la résidence de Néron avant l’incendie de 64. Situé sur le Palatin, ce palais impérial disposait aussi de belles fresques du IVe style, dont un exemple était présenté lors de l’exposition (voir photo ci-dessous). Cette fresque est actuellement conservée au Musée archéologique de Naples et la scène décrit un rite dionysiaque.

Fresque du IVe style provenant de la Domus transitoria. © Roma Aeterna
Fresque du IVe style provenant de la Domus transitoria.
© Roma Aeterna

Les Orti Farnesiani présentaient les vestiges de la Domus Tiberiana. Néron vécut avec Claude dans ce palais impérial et c’est d’ailleurs là qu’il fut proclamé empereur après la mort de son père adoptif en 54. Le cryptoportique présente les fastes du palais impérial et la propagande mise en place par le Prince pour servir sa propre gloire, à commencer par le culte impérial :

Statue de prêtresse du culte impérial © Roma Aeterna
Statue de prêtresse du culte impérial
© Roma Aeterna
Statue de prêtresse du culte impérial © Roma Aeterna
Statue de prêtresse du culte impérial
© Roma Aeterna

Cette grande statue en marbre (1, 87 m) représente une prêtresse. Elle a été découverte dans le macellum de Pompéi dévolu au culte impérial et elle pourrait dater du principat de Néron. Elle est conservée au Musée archéologique de Naples.

Dédicace à la famille impériale © Roma Aeterna
Dédicace à la famille impériale
© Roma Aeterna

Cette inscription est une dédicace en l’honneur de Néron, Poppée et peut-être de leur fille Claudia, effectuée par L. Glaucus Lucrezianus. Elle était placée dans le théâtre de Luni.

Dédicace en l'honneur de Sol et Luna © Roma Aeterna
Dédicace en l’honneur de Sol et Luna
© Roma Aeterna

Cet autel est particulièrement intéressant. Au-delà de la dédicace en l’honneur de Sol et de Luna réalisée par Eumolpus et Claudia Pallas, c’est bien la représentation de Néron en Sol qui interpelle. L’autel en marbre a été retrouvé à Rome et il est dorénavant conservé au Musée d’archéologie nationale de Florence.

  • Vigna Barberini (Palatin)

Cet espace avait été mis en valeur afin de faire découvrir aux visiteurs la récente découverte de la « salle à manger tournante » du palais de Néron, la fameuse Coenatio rotunda. Elle a été mise au jour par une équipe d’archéologues dirigée par Françoise Villedieu en 2009. Une vidéo en 3D permettait aussi de mieux se rendre compte du caractère révolutionnaire d’une telle architecture. Cette visite était d’autant plus impressionnante que les fouilles n’étaient pas encore terminées sur le site.

DSCF1608
Cenatio rotunda © Roma Aeterna
  • Cenatio rotunda © Roma Aeterna
    Cenatio rotunda
    © Roma Aeterna

Le catalogue de l’exposition est à recommander :  http://www.electaweb.it/catalogo/scheda/978883708518/it


Quelques liens vers des reportages en vidéo : Un reportage de l’AFP : https://www.youtube.com/watch?t=82&v=KJnkwp68ekA https://www.youtube.com/watch?t=82&v=KJnkwp68ekA Pour en savoir plus sur la cenatio rotunda : http://www.sien-neron.fr/2011/11/neronia-electronica-–-fascicule-1-2011/ Une vidéo aussi mise en ligne par le CNRS : http://videotheque.cnrs.fr/visio=4183 C.L.

Publicités

3 réflexions sur “Rome : exposition consacrée à Néron en 2011

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s