R. Poignault et C. Schneider (ed.), Fabrique de la déclamation antique. Controverses et suasoires, Lyon, 2016.

R. Poignault et C. Schneider (ed.), Fabrique de la déclamation antique. Controverses et suasoires, Lyon, 2016.

capture-decran-2017-02-16-a-10-45-55

Présentation sur le site de l’éditeur :

Née dans un cadre scolaire, conçue à l’origine comme un instrument de formation et d’instruction de la jeunesse, la déclamation, qui n’était d’abord qu’un moyen, suscita un tel engouement qu’elle devint aussi très vite une fin en soi : si l’on déclamait au départ pour apprendre à parler, on déclamera bientôt pour le plaisir de déclamer ; le genre oscille donc entre instruction et distraction des élites. Par les jeux intertextuels et génériques qu’elle instaure avec d’autres productions littéraires, par les liens qu’elle tisse avec son contexte juridique, politique et social, la déclamation a été un élément essentiel de la vie culturelle antique, fonctionnant parfois comme une sorte de laboratoire des idées et des formes.

Les textes ici réunis prennent en compte la déclamation antique, aussi bien grecque que latine, de Sénèque le Père jusqu’aux déclamateurs de la Troisième Sophistique, et au-delà, dans une perspective croisée permettant de mieux comprendre comment la déclamation a pu être – et rester – pendant près de deux millénaires la norme de toute culture supérieure, concourant à la transmission des valeurs, esthétiques, éthiques, juridiques, politiques, et à la fabrique des élites.

Born in the shadow of schools and conceived as a teaching instrument to instruct young people,  declamation which was at first a means to an end, quickly became a popular end in itself. Whereas declamation was, at the beginning, a way to learn how to speak, declamation for declamation’s sake was soon the rule: therefore it fluctuates between instruction and entertainment of the elite. Through intertextual and generic links with other literary productions and its relationship with the juridical, political and social context, declamation was an essential element in the cultural life of Antiquity and could sometimes play the role of an experimental field for new forms and ideas. 

In this collection of articles, we look into Greek and Latin declamation, from Seneca the Elder to the declamators of the Third Sophistic and beyond, through a crossed perspective, to better understand how declamation could be – and stay – for two millenia, the norm for any superior culture, contributing to the transmission of aestethical, ethical, juridical and political values and the fabrication of elites.

Rémy Poignault est professeur de latin à l’université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand. Ses travaux portent sur les rapports entre littérature et pouvoir sous le Haut-Empire, sur l’historiographie romaine, le genre épistolaire et la rhétorique (Fronton) et tout particulièrement sur la présence de l’Antiquité dans la littérature moderne et contemporaine, principalement chez Marguerite Yourcenar. Il est président fondateur de la Société internationale d’études yourcenariennes (SIEY), président du Centre de recherches André Piganiol-Présence de l’Antiquité et dirige l’équipe de « Littératures et représentations de l’Antiquité et du Moyen Âge » du CELIS (université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand). Il est responsable des publications de la SIEY, de la collection Caesarodunum-Présence de l’Antiquité et de la collection ERGA du CELIS.

Agrégée de grammaire, docteur ès lettres, Catherine Schneider est maître de conférences de langue et littérature latines à l’université de Strasbourg. Spécialiste de rhétorique antique, elle a publié de nombreux travaux sur la déclamation latine, dont les traductions commentées des Grandes déclamations 3 (Le soldat de Marius) et 10 (Le tombeau ensorcelé) du Pseudo-Quintilien dans la collection de Cassino. Elle a déjà édité en collaboration avec Rémy Poignault le volume collectif Présence de la déclamation antique (controverses et suasoires) paru à Clermont-Ferrand en 2015 dans la collection Caesarodunum-Présence de l’Antiquité.

 

Table des matières :

Rémy Poignault et Catherine Schneider, Avant-propos

Dans le miroir de la déclamation

Le déclamateur d’après/dans la déclamation

Antonio Stramaglia, Il maestro nascosto. Elementi « metaretorici » nelle Declamazioni maggiori pseudo-quintilianee

Andrea Balbo, Ri-leggere un retore : riflessioni lessicali su Calpurnio Flacco

Fabrice Robert, De la déclamation exercice à la déclamation virtuose : le cas d’Ælius Aristide

Poétique de la déclamation

Thorsten Burkard, Zu den Begriffen divisio und color bei Seneca Maior

Lucia Pasetti, Lingua e stile dell’« Io » nella declamazione latina. Appunti per una grammatica delle passioni

Christopher Van den Berg, Program and composition in Pseudo-Quintilian’s 13th Major Declamation

Un ludus entre instruction et distraction des élites

Erik Gunderson, Declamatory play

Michael Trapp, Philostratus, Aristides and the geography of declamation

Marion Faure-Ribreau, Présence et fonctions de la sententia dans la déclamation latine

Gualtiero Calboli, Les status et les Petites déclamations du Pseudo-Quintilien

Valeurs et figures

Valeurs culturelles

Pablo Schwartz Frydman, Céstio Pío, lector de Cicerón y de Virgilio

Nicholas A.E. Kalospyros, Towards the formation of an Attic genre of declamatio: how to focus on Sopatros the Rhetor

Bé Breij, Rich and poor, father and son in Major Declamation 7

« Scabreuses » déclamations ?

Ida Mastrorosa, Istituzioni religiose e pratica declamatoria in età augustea e tiberiana : il culto di Vesta in Seneca il Vecchio

Giovanna Longo, Quaedam satius est causae detrimento tacere quam verecundiae dicere. Eros « torbido » nella declamazione antica

Graziana Brescia, Rapta raptoris aut mortem optet aut nuptias. Rischi ed equivoci della seduzione nella declamazione latina

Fotini Hadjittofi, Cross-dressing in the declamations of Choricius of Gaza

Déclamations politiques, politique de la déclamation

Mario Lentano, Parlare di Cicerone sotto il governo del suo assassino. Una lettura della controversia VII, 2 di Seneca e la politica Augustea della memoria

Gianluca Ventrella, Da esercizio retorico a realtà vivente : la declamazione contro i tiranni nella polemica anti-domizianea di Dione di Prusa (Or. 6)

Pascale Fleury, Évanescence de la déclamation dans le corpus frontonien

Estelle Oudot, La déclamation chez Ælius Aristide : un lieu possible pour une nouvelle histoire d’Athènes ?


Le site de l’éditeur : http://www.mom.fr/publications/les-collections-de-la-msh-mom/cmo-serie-litteraire-et-philosophique/fabrique-de-la-declamation-antique

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s